Je suis retombée sur ces photos et puis..

LRM_EXPORT_20180423_185032LRM_EXPORT_20180423_185231LRM_EXPORT_20180423_184956

13 Août 2018, il est 23h et je viens de tomber sur ces photos prisent à Prague que je prévoyais de vous dévoiler à la suite de mon post sur la ville. Preuve de ma désorganisation constante et de ma négligence: elles sont toujours dans mes brouillons, sans texte ni explication.

Pourtant j’aurais pu jouer à la blogueuse modèle: J’étais assortie au décors, dans une tenue irréprochable et élégante. J’aurais pu étaler fièrement ces clichés joliment captés par ma douce Tram Anh et vous parler à nouveau de comme je me suis sentie bien dans cette ville colorée et lumineuse.

 

LRM_EXPORT_20180423_185747

LRM_EXPORT_20180423_192053

Et puis après tout, il n’est jamais trop tard. Parce que je me sentais foutrement bien dans ce pantalon large noir qui marque ma taille sans m’étouffer. Je me sentais sacrément belle avec cette chemise rose que je pourrais porter quotidiennement s’il ne fallait pas la laver et j’étais sacrément à l’aise dans ces chaussures que j’ai porté tout l’hiver, jusque cet été.

Ça aurait été trop bête de ne pas vous en parler car désormais c’est ça la mode pour moi. Des pièces qui me font me sentir forte, belle, sexy. Des pièces avec lesquels je peux courir, respirer, danser. Des vêtements qui me dévoilent ou me dérobent. Du tissu pour évoluer tranquillement. Des vêtements de qualités qui me restent et qui d’une certaine manière se raccrochent tant à mon histoire qu’ils finissent par en faire partie.

Alors voilà, les mois ont passés et je ne sais plus trop ce que je voulais vous dire au moment ou j’ai aligné ces photos sur ce brouillon d’article. Mais comme je vous l’écrivais déjà en février, j’allie l’élégance à mon confort et je ne me suis jamais sentie aussi forte que depuis que j’ai compris ça. Ça aurait été trop bête de ne pas à nouveau pouvoir vous imager ce sentiment de plénitude.

Je me détache progressivement de la sur-consommation de vêtements dans laquelle j’étais imbriquée car j’ai trouvé un équilibre qui me convient. Je prends en assurance et ça se ressens. Je m’harmonise. Je ne le savais pas encore vraiment lorsque nous prenions ces photos mais cette reconstruction que j’opère depuis plusieurs mois démarrait peut être même lors de ce voyage là, dans la sécurité des murs de Prague, vêtue de ces pièces que j’aime tant. Alors au risque de me répéter, ça aurait été trop bête de laisser ces photos dans mes brouillons, ça aurait été trop bête de ne pas vous en parler!

LRM_EXPORT_20180423_184845LRM_EXPORT_20180423_185134LRM_EXPORT_20180423_184931


Chemise « WearLemonade », Pantalon « & Other Stories », sac réalisé par Tram Anh, Richelieus? Je ne sais plus..


 

A très vite,

Jeanne

6 commentaires sur “Je suis retombée sur ces photos et puis..

  1. Ces clichés sont d’une douceur! Je comprends totalement ton rapport aux vêtements. Je m’habille généralement assez basiquement, l’essentiel est de me sentir bien dans ma tenue. Par ailleurs je suis contente de me lasser beaucoup moins vite de mes vêtements, même si j’apprécie avoir de nouvelles pièces dans mon placard. Je suis souvent fière d’avoir des vêtements qui durent dans le temps!

    Aimé par 1 personne

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s