Varsovie sous la neige.

Pologne. Sœur de la République Tchèque et de l’Autriche. Puissance blessée par la seconde guerre mondiale. Beauté digne de l’Europe de l’est.

J’ai eu la chance d’en découvrir une parcelle grâce à un week-end à Varsovie que j’ai pu réaliser en décembre dernier. Décidément, cette partie de l’Europe est vraiment sous-estimée.

Après mon coup de cœur pour Prague, je ne cesse d’être surprise par la beauté de ces villes, pourtant au second plan des intérêts de la plupart des touristes.

22

Varsovie, ville détruite par les bombardements et l’occupation Nazi, meurtrie par le souvenir des déportations, porteuse de l’histoire du ghetto dans lequel étaient entassées les populations juives et témoin des massacres à répétition. Capitale de la Pologne dont l’histoire est teintée de périodes sombres trop méconnues du public.

Je vous conseille fortement le visionnage du film « Le pianiste » qui vous permettra de mettre un premier pas dans cette facette de l’histoire. En espérant que cela vous donnera surtout envie de creuser plus loin.

Détruite à plus de quatre vingt pour-cent, cette ville-phœnix s’est relevée et aujourd’hui est impressionnante à découvrir: des tours immenses et modernes croisent les quelques bâtiments qui auront résisté au temps et aux bombardements. Ces gratte-ciels témoignent de la croissance économique que la ville connait depuis la seconde moitié du XXe siècle. Pourtant ces grandes places et avenues animées et lisses gardent l’écho d’un incroyable silence. Comment ne pas ressentir q’elle a été bâtie sur des ruines? Comment ignorée les cicatrices? Je crois que c’est qui m’aura le plus marqué pendant ces deux journées: cette brisure invisible et pourtant si réelle d’un pays d’une force de caractère impressionnante.

IMG_0048IMG_0251

Varsovie sous dix centimètres de neige, le soleil en décembre s’y couchait à 16h30. Ville aux multiples visages dans laquelle se rencontrent bâtiments presque futuristes et maisons d’époques. La vieille ville est sublime, la nourriture y est délicieuse et j’ai appris à faire du patin à glace.

Nous avons tant ri sous cette neige immaculée, dans ce froid presque polaire. Nos cœurs réchauffés par la gentillesse des personnes que nous avons croisé. Triste de quitter cette jolie ville .

Varsovie montre au monde qu’il est possible de se relever de la terreur, la tête haute.

A très bientôt,

Jeanne

IMG_02311

 

Un commentaire sur “Varsovie sous la neige.

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s