Disney, 1 mois après

Je me suis souvent dis que les articles consacrés à Disney Land était les clichés par excellence du blogging. Pourtant je ne me lasse jamais d’en lire et j’aime redécouvrir ce parc au travers des yeux des autres. Voilà plus de 3 ans que je ne m’y étais pas rendue et il faut avouer que les vidéos et photos postées sur internet ont eu le don de m’aguicher fortement. Alors voilà, il y a un mois nous prenions le train, direction ce petit monde enchanté qui fait rajeunir. Le temps d’une journée j’ai retrouvé mes 8 ans. Le temps d’une journée nous n’étions plus que des enfants. Et j’ai eu envie, moi aussi, de parler de cet endroit ici.

Il y a un mois il faisait encore très froid, mais les décorations de printemps étaient déjà bien là. Nous y sommes allées en semaine et il faut avouer que c’était la meilleure idée que nous puissions avoir, nous avons pu faire toutes les attractions que nous souhaitions (enfin presque) et la journée ressemblait plus à une ballade en rêve plutôt qu’à une sortie dans un parc. Nous n’avons pas eu de chance du côté de la maison hantée et de « ratatouille », à chaque fois que nous avons essayé de les faire, ils étaient en panne. Mais pour compenser ça: la reine de Cœur et le chapelier, Abbu et le génie, Donald, Mickey, Dingo et Minnie étaient là, à se promener mine de rien dans le parc. Il n’y avait pas tant de personnages disponibles dans mes souvenirs, pourtant, c’est en parti grâce à eux que nous sommes embarqués dans l’ambiance du lieu. Je n’avais jamais vu les décorations de printemps et il faut avouer que le parc met le paquet à cette époque de l’année, il y a des dizaines de détails ajoutés dans tous les recoins et les parterres de fleurs sont vraiment très beaux.

Ça fait un mois mais j’ai encore des étoiles dans les yeux et si demain quelqu’un me proposait d’y retourner j’y accourrais sans hésiter. Là bas le temps s’arrête et offre une pause agréable. Les gens oublis leurs soucis le temps de quelques heures et affichent des sourires francs et détendus. Les petites et grandes filles sont déguisées et parfois tu as simplement l’impression de t’être perdu dans une dimension complètement à côté du reste monde, et ça fait du bien. C’est important de s’accorder le droit de ne plus avoir les pieds sur terre, de simplement se faire plaisir. Il ne faut pas s’y rendre pour s’y rendre, mais plutôt y aller à cœur ouvert et laisser la magie opérer d’elle même.

DSC_0668 Poursuivre la lecture de « Disney, 1 mois après »