Douce après midi

Noël est passé, l’ambiance festive s’efface et bientôt nous retrouverons une maison sans sapin. Les rayons de noël se vident dans les magasins, tous les produits sont remis dans des cartons et attendent déjà l’année prochaine.

J‘ai trouvé un job étudiant, ça va bientôt faire un mois que j’ai débuté et je m’habitue peu à peu à la disparition de mes grasses matinées. Habituellement, je ne suis pas quelqu’un du matin. Là bas c’est différent, j’ai une motivation pour me pousser. Du coup je m’accroche et ca porte ses fruits. Le dimanche midi je rentre chez moi éreintée, j’ai l’impression qu’un bus m’est passé sur le corps.

Cette fois-ci je me suis  endormie le temps d’une heure. Il y avait Ulysse tout blotti contre moi, sa respiration calme  m’a bercé et je me suis endormie sans y prendre garde. A mon réveil le soleil se couchait – Les aléas de l’hiver – il n’était que 16 heures.

Je porte mon gros pull à col roulé noir, un jean, une paire de chaussons. Le genre de tenue ultra confort que tu enfiles les jours de flemme. Ma maman a préparé un thé au citron (très utile quand on est malade comme je le suis en ce moment), nous avons un peu discuté, grignoté et j’ai fini ma journée dans les bras de mon canapé, les poèmes de Katia Hébert sur les genoux accompagné du trublion qui n’est décidément jamais bien loin.

J‘aime ces après midi où je peux prendre le temps d’être bien avec les personnes qui me sont chères. C’est un véritable bonheur de simplement ne pas avoir à regarder l’heure. Passer un peu de temps pour soi, chez soi.

Le 31 arrive et je commence à penser à 2016. Je me créée de petites résolutions que je ne tiendrais sans doute pas, comme de faire un peu plus de sport. Par contre, j’aimerais me donner plus de temps pour lire et dessiner. Je compte vraiment essayer de le faire, c’est quelque chose qui me manque au quotidien.

Initialement, nous devions sortir prendre des photos. Le déroulement de la journée s’est passé tout autrement mais je tenais à partager avec vous ces quelques instants tout doux. J’espère que vous vous remettez au mieux de votre marathon alimentaire. Cela vous intéresserait t’il que je vous parle de ce que j’ai reçu à noël ? J’aime bien lire ce genre d’article alors ça pourrait être simpatique!

DSC_0262

DSC_0289

DSC_0263

soirée d'hiver

hivernal

DSC_0306

Tendrement,

0000000000000000000000000000000000000000

Kaléidoscope de cet été

CSC_0058 - Copie

Partir de chez soi pendant un mois. Laisser en plan son quotidien. Se laisser guider. Ne pas avoir le temps de dire au revoir à ceux qui partent pour longtemps. Pensez à eux souvent. Prendre le train sur des strapontins et regarder défiler les paysages. St jean de Luz. Maman a tout organisé. Le petit appartement, les glaces le soir et la musique qui anime les trottoirs. L’Océan. Et la semaine qui défile à toute vitesse. le coucher de soleil sur le bord de mer. Biarritz. A peine le temps d’un souffle. La longue ballade jusqu’au rocher de la vierge. Le musée de la mer. Les boutiques et la crêpe avant de rentrer en train. Le sable chaud, les sandwichs mangés sur le pouce. La petite librairie. Et l’appareil photo, toujours autour du cou.

DSC_0008 - CopieDSC_0047DSC_0084DSC_0062 DSC_0152 DSC_0140

DSC_0125 - Copie

Les aurevoirs difficiles. Toulouse. Un mois avec la famille paternelle. Les cousins turbulents. Les chats. Les livres lus et les bons petits plats. Le grand départ. Les haltes en Espagne. Lugo. L’arrivée à Caminha, au Portugal. Le petit restaurant sur la place. Les baignades dans la piscine. Le soleil brulant et l’eau glacée. Les parties de Pingpong. Les tomates à la provençales et les discussions tard le soir. Une journée à la plage. Le coup de soleil dans le dos. La sangria. La gentillesse des Portugais. Porto. L’incendie bien trop proche. La seconde maison dans les montagnes et les cendres qui tombent du ciel. La pluie. La visite du bateau Hôpital. Le livre compliqué enfin achevé. Saint Jacques de Compostelle. Les trois jours de repos, à Toulouse à nouveau. Les jolies rencontres. Les promenades indépendantes et les Tapas entre amis. Et parfois encore, l’appareil photo autour du cou.

CSC_0185DSC_0234DSC_0239DSC_0471DSC_0487CSC_0582 - CopieDSC_0242DSC_0439   DSC_0455DSC_0533

Après cet été de globe trotteuse, je suis heureuse d’avoir retrouver mon chez-moi!  En ce moment tout va très vite dans ma vie. Je dis peu à peu aurevoir à tous mes amis du lycée. Ils s’en vont tous au quatre coins de la France et de l’Europe,  ( j’ai même une amie qui est en ce moment au Canada!!) tout en préparant ma propre rentrée en fac qui arrive à grand pas. Autrement dit, je risque certainement de connaitre de nouveaux de nombreux changements dans ma vie!!

Quoi qu’il en soit, écrire ces mots me réchauffent le cœur car ils signent mon retour sur la blogosphère. J’ai pas mal de choses à vous montrer et il a été difficile de sélectionner les photos qui illustrent aujourd’hui mes propos. J’ai essayé de trouver les bons mots pour partager avec vous ces fragments d’instants que j’ai vécu cet été. Et j’espère avoir réussi à vous emmener un peu avec moi.

Et toi, décris moi ton été en dix mots !

Des bisous salés,

0000000000000000000000000000000000000000